Zoom sur

Bilan de compétences, mode d’emploi

Très encadré par le code du Travail, le bilan de compé­tences gagnerait à être mieux connu des salariés qui souhaitent évoluer dans leur parcours professionnel. « Il s’agit d’une démarche volontaire de la part du sa­larié, ou du demandeur d’emploi, souligne Geneviève Bosquet, Conseillère en Formation Continue. Ses résultats sont confidentiels et appartiennent à la per­sonne concernée, l’employeur n’y aura accès qu’avec l’accord du salarié ».

Dans la pratique, le dispositif est surtout sollicité par des personnes qui éprouvent le besoin d’être accom­pagnées dans la redéfinition de leur projet profes­sionnel, voire qui aimeraient se reconvertir mais  cherchent encore leur nouvelle orientation… Seuls les organismes ha­bilités par les financeurs de la formation profession­nelle peuvent réaliser de tels bilans. Le GIP Formation Continue Insertion Professionnelle en fait partie et compte dans ses rangs des conseillers spécialisés. « Nous recommandons d’abord à la personne intéres­sée de consulter plusieurs centres de bilan, poursuit Geneviève Bosquet : chacun à sa méthodologie, qui peut convenir ou pas aux attentes. Le GIP propose pour sa part un accompagnement très individualisé, et au plus près de la zone de résidence ou d’emploi de la personne, en dehors des horaires professionnels si nécessaire ». En 24 heures d’échanges, répartis sur un à deux mois, la personne fait un point complet sur sa situation et ses projets. Dans la plupart des cas, le bilan fait apparaître des besoins de formation, pour acquérir de nouvelles compétences, ou de certification des compétences déjà acquises : la progression pro­fessionnelle est l’objectif premier du dispositif.

Pour en savoir plus, prenez contact avec nos conseillers : Formulaire de contact