Zoom sur Zoom sur

Signature de contrats d’apprentissage dans les métiers du bâtiment au Lycée Jean Hinglo

Le gouvernement vient d’annoncer un plan de relance massif pour l’apprentissage qui entrera en vigueur dès le 1er juillet 2020.Ce plan de relance a un impact positif pour nos jeunes et voit la relance d’un secteur fortement impacté par la crise sanitaire, celui du bâtiment/travaux publics.

Ce mardi 30 juin 2020, au lycée polyvalent Jean Hinglo, Les 5 premiers contrats d'apprentissage dans le BTP ont été signés. Ainsi, 5 jeunes pourront bénéficier d'une formation en alternance.

Trois entreprises bénéficieront de l'aide exceptionnelle pour la relance de l'apprentissage. 

En cette occasion, étaient présents la DIECCTE (Mme Kathy DELBOS) et CONSTRUCTYS (M.Adrien BOISEDU).

1 - Portraits des futurs apprentis

  • Nom : CAMEL Prénom : Thomas

Mon parcours professionnel : 3ème générale ; CAP Couvreur
Pourquoi j’ai choisi cette formation ? Je n’ai pas véritablement fait le choix de cette formation. Au départ, je voulais faire une formation de maçon et je me suis retrouvé dans la formation de couvreur.
Mon projet futur : Me qualifier pour éventuellement créer mon entreprise.

  • Nom : LEAR Prénom : Robin

Mon parcours professionnel : 3ème générale ; CAP Couvreur
Pourquoi j’ai choisi cette formation ? Je souhaitais faire une formation de cordiste, le lycée m’a donc conseillé de faire une formation en hauteur. Métier à risques, j’ai fait le choix de couvreur,
une formation qui me plaît beaucoup.
Mon projet futur : Cordiste couvreur au Canada

  • Nom : IVARA Prénom : Sébastien

Mon parcours professionnel : 3ème prépa pro ; CAP Couvreur
Pourquoi j’ai choisi cette formation ? N’ayant pas eu de place en mécanique, j’ai choisi le CAP Couvreur.
Mon projet futur : Je ne sais pas encore, on verra…

  • Nom : PALAMA Prénom : Loïc

Mon parcours professionnel : 3ème générale, BAC PRO Métier de la Construction Durable du BTP en formation initiale
Pourquoi j’ai choisi cette formation ? Je suis passionné par la rénovation.
Mon projet futur : Travailler dans l'entreprise familiale, voire reprendre l'entreprise ou création de ma propre structure.

  • Nom : THOMAS CERNOT Prénom : Geoffrey

Mon parcours professionnel : 3ème générale, 1ère année CAP Couvreur
Pourquoi j’ai choisi cette formation ? Au départ je voulais suivre une formation de menuisier, n’ayant pas eu de place, je me suis orienté en couverture. J'aime ce que je fais.
Mon projet futur : Me former en plomberie puis en charpente pour être polyvalent, mais à ce jour je ne sais pas encore ce que j'ai vraiment envie de faire car je n'ai que 16 ans.

2 - Qu’est-ce qu’un contrat d’apprentissage ?

Le contrat d'apprentissage permet à une personne de suivre une formation en alternance pour une durée de 6 mois à 3 ans. Cette formation se déroule en entreprise sous la responsabilité d'un maître
d'apprentissage, et en centre de formation.

  • Pour quoi ?

Pour apprendre un métier, acquérir ou renforcer ses compétences et obtenir une qualification ou certification reconnue. C'est une modalité de formation qui représente une réelle opportunité d'insertion professionnelle ou de poursuites d'études

  • Pour qui ?

Pour les personnes âgées de 16 ans à 29 ans révolus.
Sauf dans les cas suivants :
Pas de limite d'âge pour les personnes reconnues comme travailleur handicapé
Pas de limite d'âge pour les personnes envisageant de créer ou reprendre une entreprise supposant l'obtention d'un diplôme (exemple : dispositif d'aide individualisée Acre, Nacre ou Cape).

  • Autres exceptions :

Si le jeune était déjà en contrat d'apprentissage mais veut en signer un nouveau pour accéder à un niveau de diplôme supérieur à celui déjà obtenu, l'âge limite est fixé à 31 ans (30 ans
révolus). Il ne doit pas s'écouler plus d'1 an entre les deux contrats ;
Si le jeune était déjà en contrat d'apprentissage mais que le précédent contrat d'apprentissage a été rompu pour des raisons indépendantes de sa volonté, l'âge limite est fixé à 31 ans (30 ans révolus). Il ne doit pas s'écouler plus d'1 an entre les deux contrats.

  • La formation ?

Les temps passés en centre de formation et en entreprise varie selon la formation choisie. La formation de l'apprenti doit être d'une durée minimale de 400 heures / an.

3 - Les entreprises qui recrutent …

  • REUNION TOITURE

REUNION TOITURE est une SARL créée le 2 décembre 2013 par son fondateur et représentant Kévin PERRET. Notre intervention sur toit implique de nombreux risques. Recruter un apprenti est avant tout pour nous structurelle. Mais aussi, les apprentis apportent un bagage académique et portent un oeil neuf sur l’entreprise. Une approche précieuse dans des entreprises où les salariés n’ont pas toujours le temps de se poser, de prendre du recul et d’aller en formation.

  • SMG & ZINC

Entreprise en couverture spécialisé en zinc, le jeune apprenti a été repéré par un chef d'équipe, qui lui avait donné un avis très favorable de part sa motivation et son implication dans le travail.
Le chef d'entreprise a décidé de l'embaucher pour l’encourager à rester dans la branche. Il s’agit d’un secteur d'activité qui rencontre beaucoup de difficulté à trouver du personnel qualifié.

  • NET MULTISERVICES REUNION

NET MULTISERVICES REUNION est une entreprise artisanale et familiale créée en 2011. Le choix de recruter un apprenti s'est fait suite à la possibilité pour Loïc PALAMA de continuer ses études en étant apprenti.

4 - Le plan de relance gouvernemental en faveur de l’apprentissage

Pour soutenir l'apprentissage, fortement impacté par la crise économique liée à la crise sanitaire, le gouvernement a annoncé plusieurs mesures fortes de soutien et de relance de l'apprentissage.

  • Une aide au recrutement des apprentis élargie

Une aide revalorisée et étendue à toutes les entreprises. Le dispositif de relance concerne dorénavant toutes les entreprises.

Toute entreprise embauchant un apprenti entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021, percevra une aide de 5000 à 8000 euros, selon l'âge de l'apprenti. L'embauche d'un apprenti mineur occasionnera une prime de 5000 euros. Et celle d'un apprenti majeur sera de 8000 euros.

Cette prime sera versée sans conditions aux entreprises de moins de 250 salariés. Les entreprises de plus de 250 salariés devront, quant à elles, respecter leur objectif de 5% d’alternants dans leur effectif de 2021, sous peine d’avoir à rembourser cette aide exceptionnelle.

Une aide étendue à tous les niveaux de diplôme, allant jusqu'à la licence professionnelle. Ce dispositif de relance concerne dorénavant tous les contrats d’apprentissage du CAP à la licence professionnelle.

  • Un délai supplémentaire pour trouver une entreprise

Pour faire face aux difficultés que pourraient rencontrer les futurs apprentis pour trouver un employeur, la durée de la période de formation préalable à la signature d’un contrat est portée à six mois (contre trois mois à l'heure actuelle). Ainsi, les apprentis n'ayant pas trouvé d'employeur pourront rester dans leur centre jusqu'à la fin février 2021.

5 - Les acteurs de la formation professionnelle en apprentissage

  • Le lycée Jean Hinglo

Le lycée Jean Hinglo, implanté au Port, a été construit en 1989 et rénové en 2018. L'établissement accueille environ 1300 élèves répartis sur 59 classes. Polyvalent, le lycée propose des formations générales, technologiques et professionnelles (Bac général, 2 Bacs technologiques, 3 CAP, 6 Bacs Pro, 3 BTS). Depuis 2002, l'établissement est labellisé "Lycée des Métiers du Bâtiment et des Travaux Publics". En février 2017, il devient l'établissement support du Campus des Métiers et des Qualifications "Génie Civil et Eco-construction en Milieu Tropical" passé en 2020 en catégorie Excellence.

  • Le GIP FCIP (Groupement d’Intérêt Public Formation Continue Insertion Professionnelle)
  • Le CFA académique du GIP FCIP

Pour plus d'informations : Nous contacter